Les unités pastorales

Les actions visant à sédentariser les éleveurs s’estompent à partir des années 1990, bien que les débats entre les partisans de l’intensification et ceux de l’élevage pastoral soient encore vifs. Les Unités pastorales (UP), mises en place par le Papel (Projet d’appui à l’élevage) semblent exprimer un compromis. Elles regroupent l’ensemble des campements se trouvant dans la zone d’influence d’un forage (20 km de rayon) et partageant le même espace agricole et pastoral, les mêmes points d’eau, ayant des intérêts socio-économiques convergents. De nouvelles règles collectives de gestion des ressources pastorales sont adoptées. Elles concernent notamment les pâturages, les intrants, l’accès à l’eau et la lutte contre les feux.

Ces deux cartes ont été réalisées lors de la première phase du projet des UP. Les limites de la carte de Thiel ont été modifiées lors de la deuxième phase, pour représenter une partie du Ranch de Doli, au sud de l'UP.

Des éleveurs cartographes

Les cartographes s’intéressent depuis longtemps aux éleveurs du fait de leur mobilité. Pourtant, les éleveurs ont rarement été associés à la production cartographique sur leur territoire. Avec la mise en place des Unités pastorales, des acteurs locaux et des cartographes dessinent une cartographie adaptée aux besoins des éleveurs afin de mutualiser la gestion des ressources naturelles et de l’environnement. L’élaboration concertée d’outils géographiques a deux objectifs. Elle doit créer des bases de données spatialisées pour les décideurs institutionnels et offrir une représentation cartographique appropriée par les éleveurs de ce territoire.

Cartographie participative à Thiel en 2002

Pour en savoir plus :

Wane A., Ancey V., Grosdidier B., 2006, « Les unités pastorales du Sahel sénégalais, outils de gestion de l’élevage et des espaces pastoraux. Projet durable ou projet de développement durable ? », Développement durable et territoires, http://developpementdurable.revues.org/index3292.html